Cercle Aquariophile Jurassien
Bonjour à toutes et à tous

Bienvenue sur le forum du Cercle Aquariophile Jurassien.
Venez partager avec nous votre passion, poser vos questions, vous informer, vous divertir...
Bonne humeur et courtoisie de rigueur Wink
Cercle Aquariophile Jurassien

Forum Aquariophile

Idea Pour poster vos petites annonces, merci de les adresser par MP aux modérateurs (Damien ou benoitj39) qui se chargeront de leur mise en ligne après lecture et validation Idea
Hommage à Thierry Guermont

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les préjugés de l'aquariophilie

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Les présugés de l'aquariophilie le Mer 26 Mai 2010 - 21:09

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Nous avons tous déja entendu des préjugés sur notre passion qui ont souvent fais changer d'avis des personnes qui voulais découvrir l'aquariophilie.
en voici un :
Vous avez tous entendu parler de ces poissons, "nettoyeurs", ou "laveurs", sensés être des auxiliaires précieux pour le nettoyage et l'entretien du bac. On vous en certainement déjà proposé en magasin, argué cela comme un avantage indéniable de ces animaux, qui les rendent indispensable pour tout bac qui se respecte... Peut être vous êtes vous déjà laissé convaincre, et en avez-vous acheté pour ces motifs.Voici ce qu'il en est réellement de ces espèces...

Qui sont ces "poissons-nettoyeurs"?

Si l'on en croit une idée reçue générale, il existe deux types de "poissons-nettoyeurs" : les nettoyeurs "de vitre" et les nettoyeurs "de sol".

En fait, cette idée n'est pas en soit totalement erronée : elle est simplement abusive, et mal interprétée, c'est ce qui la rend si dangereuse... D'un point de vue technique, un vendeur n'est pas en tort d'affirmer que tel ou tel poisson est un auxiliaire de nettoyage... Même si on est loin de l'idée que chacun se fait d'un poisson "nettoyeur". C'est pourquoi il importe de bien comprendre de quoi il s'agit, afin de ne pas faire d'erreur...

Les "nettoyeurs de vitres"

C'est bien connu, ces poissons se collent à la vitre, et dévorent toutes les algues qui s'y trouvent, afin de les nettoyer... Accessoire indispensable de tout bon poisson nettoyeur qui se respecte : la ventouse. Et oui, vous aurez reconnu là une description approximative de nos chers Loricaridés, qui tous sans exception sont susceptibles d'être commercialisés sous cette appellation... Mais pas seulement. Certaines loches sont également dotées de ventouses, et vendues de la même façons : celles de la famille des Balitoridés (Gastromyzon et consorts), et celles de la famille des Gyrinocheilidés (le Gyrino).

Le seul vrai point commun entre toutes ces espèces, c'est la présence de la ventouse... Une petite partie, cependant, pourrait, accessoirement, remplir la fonction à laquelle on les affecte, pour peu que l'on comprenne comment, ce qui, malheureusement, est rarement le cas.

La ventouse est une adaptation des poissons qui leur permet de se fixer à leur support. Ceci est avant tout une méthode de protection et de camouflage dans un premier temps : l'animal s'identifie avec son support, afin de ne pas être remarqué, et, s'il l'est, sera de toutes façons bien difficile à déloger par un prédateur... Un Gastromyzon, par exemple, possède une telle force de succion dans la ventouse qu'il est tout simplement impossible de le déloger contre son gré, à moins de le tuer.
De cette façon, on comprend pourquoi ces poissons dédaigneront de fait les vitres de nos aquarium, où ils peuvent être vus de tous les côtés, ce qui est assez stressant. En magasin, on voit souvent de tels poissons collé après les vitres, car en surnombre, et ne disposant pas de la quantité de supports nécessaires...

La ventouse est souvent une adaptation au régime de courant où l'animal vit dans la nature... Ce sont des poissons de fond, dont le mode de vie et la morphologie fait de piètres nageurs. Cette ventouse constitue du coup une bonne façon de se reposer, en se fixant sur un support pour lutter contre le courant sans s'épuiser à nager...
On remarquera d'ailleurs que la taille de la ventouse dépend du milieu d'origine : celle des poissons de courant comme les Hypancistrus ou Hemiancistrus est proportionnellement beaucoup plus grande que les Hypostomus, par exemple, qui vivent dans des eaux beaucoup plus calmes...
Champion toutes catégories, cette fois encore, les Balitoridés, qui vivent dans les torents himalayens pour la plupart, et dont la ventouse couvre presque tout le corps...

Les "nettoyeurs de fond"

Cette catégorie encore plus hétéroclite recouvre la quasi-totalité de poissons de fond. Tous les poissons ne fréquentent pas les mêmes hauteurs d'eau, et certains, reconnaissables par la position infère de leur bouche (la bouche est placée plutôt sous la tête), se cantonnent dans les couches proches du fond. Ce sont des nageurs maladroits, passés maîtres dans l'art de se faufiler entre les éléments du fond, ou de s'y cacher. Beaucoup fréquentent le substrat, et sont capables de le fouiller, voir de s'y enfouir, comme ces charmants petits silures banjos, des genres Bunocephalus...
Ces poissons, en fait, rassemblent un vaste groupe de familles et d'espèces, et en particulier, on peut selon ces critères y ranger la quasi totalités des silures et des loches (ordre des Siluriformes, et , au sein de l'ordre des Cypriniformes, les familles des Cobitidés, Balitoridés et Gyrinocheilidés). Il en existe en réalité bien d'autres espèces, notamment certains Cyprinidés (Epalzeos et consorts).

Comme ces poissons se nourrissent près du substrat, on est tenté de penser qu'en aquarium, il vont consommer ce qui tombe sur le fond, notamment les excédents de nourriture distribuée, et les excréments des poissons. Cela, c'est ne tenir compte que d'une partie de la vie de ces animaux : leur statut de fouisseur, en omettant notamment celui plus préoccupant de leur alimentation...

Pourquoi certains poissons ne peuvent constituer de bons nettoyeurs?

Le régime alimentaire

On l'a dit, le régime alimentaire de ces animaux va être le premier obstacle à leur statut de nettoyeur, car enfin, comment pourraient-ils constituer de bons auxiliaires de nettoyage, s'ils ne consomment pas les déchets?

De fait, à proximité du fond, ou la lumière fait parfois défaut, et où l'oxygène est plus rare, la majorité des espèces rencontrées seront omnivores à dominance carnivore... La plupart des loches et silures se nourrissent de petites proies à leur échelle, qu'ils piègent près du fond, ou détectent dans le substrat. C'est la la fonction des barbillons ("moustaches") de beaucoup d'espèces, comme notamment les Corydoras...
D'un point de vue aquariophile, cela veut dire que la maintenance de ces espèces va exiger une alimentation spécifique et variée, riche notamment en proies carnées... Les vers de vase (larves du moustique Chironome) ont la faveur des aquariophiles depuis de nombreuses années, et sont bien adaptées à ce cas...

Mais cela signifie également que la taille va avoir son importance... Ce genre de poisson sera bien souvent en droit de considérer comme sa proie légitime toute créature vivante capable de passer par sa bouche...
Ce qui n'est pas dramatique en soit quand on parle de petits corydoras de quelques centimètres, mais l'est beaucoup plus pour d'autres espèces, aux proportions incertaines, et bien souvent inconnues des vendeurs... La cohabitation des Botias avec de petits invertébrés est un exemple récurent de question à se poser...
Enfin, notons que la consommation d'excréments est un régime alimentaire extrêmement spécialisé, la coprophagie. Il n'existe pas, à ma connaissance, sur le marché aquariophile, une seule espèce à l'heure actuelle qui soit coprophage, même partiellement. Cela fait donc au moins une classe de déchets qu'il faudra éliminer autrement, sans compter sur sa consommation par une tierce espèce...

Concernant les espèces végétariennes, présentées comme le moyen de lutte idéal contre les algues, plusieurs choses sont à retenir : tout d'abord, végétarien ne signifie pas alguivore : bon nombre d'animaux consomment des plantes, mais dédaignent les algues; le régime alguivore en soi est un régime alimentaire spécialisé, adopté par peu d'espèces, et qui, pour la plupart, ne consomment que certaines algues...
Bien plus fréquent, le régime alimentaire limivore est souvent appelé alguivore ou herbivore par erreur. Les poissons limivores sont nombreux, à commencer par leur chef de file, le célèbre Ancistrus... Tellement distribué dans le commerce, qu'on a fini par perdre la trace des espèces commercialisées, et les croiser pour finalement aboutir à un hybride commercial qui constitue la forme la plus vendue en magasin... Ce genre de poisson limivore consomme le tapis algaire recouvrant le substrat, ainsi que les animalcules et autres micro-organismes qui y vivent. Si les algues, du moins certaines, figurent bien au menu, il s'agit plus d'un régime alimentaire omnivore ou détritivore que réellement végétarien...

Autre constante dans la nature : les régimes végétariens sont peu nourrissants, obligeant la plupart des espèces qui les adoptent à atteindre de grandes tailles. Les poissons, malheureusement, ne font pas exception à cette règle, et beaucoup atteignent des tailles plus que respectables...

Enfin, dernier préjugé contre lequel lutter : les poissons à ventouse ne sont pas végétariens! Ou plus exactement, il ne le sont pas systématiquement... Par leur ressemblance avec certains poissons pouvant passer pour des nettoyeurs médiocres, on a tendance à désigner tous les poissons à ventouse comme des "laveurs de vitres"...
Cependant, on l'a vu, la ventouse n'a rien à voir avec l'alimentation, mais plutôt avec le camouflage et le courant.
Il existe parmi les poissons à ventouse des végétariens, des omnivores (la majorité), et des carnivores... L'alimentation des loricaridés couvrirait à elle seule un article entier, et n'est pas l'objet de celui-ci, mais il y a quand même de quoi avoir les poils qui se hérissent, en voyant certains poissons carnivores, quasi strictement, comme l'Hypancistrus zebra (L 046) vendus comme "très bons nettoyeurs"!!!

Il faut donc être très vigilant, quand on désire acheter ce genre de poissons...

La taille

Il y a une autre constante, qui empêche les poissons d'être de bons nettoyeurs, c'est la taille... Les forums aquariophiles regorgent de sujets demandant conseil pour gérer un pléco devenu trop grand, ou faisant réclamation à propos de la taille litigieuse d'un epalzeo...

C'est un fait, peu de poissons de fond sont assez petits pour convenir à l'aquariophile moyen, et ce qui le sont sont rarement d'une maintenance aisée ou fréquemment accessibles sur le marché...

Il faut donc prendre en compte la taille dans l'achat d'un poisson de fond, comme pour tout poisson, d'ailleurs : le volume nécessaire pourra varier, surtout si l'espèce a besoin de vivre en groupe; le régime alimentaire pourra varier, si la quantité de nourriture disponible n'est pas suffisante. De même pour le comportement : les cas rapportés de Gyrino devenu agressif en grandissant et tuant les autres poissons sont légion.

De plus, un poisson de grande taille pollue beaucoup; on entre alors dans un cercle vicieux, car même avec un herbivore acceptable, comme un pléco, qui va manger une bonne partie des algues présente, la pollution engendrée va provoquer une augmentation de la quantité d'azote dans le bac, ce qui se traduit par... une explosion d'algues.
Au final, le "remède" est bien souvent pire que le mal.

Ces poissons ont donc de nombreux défauts, du moins en ce qui concerne leur statut de nettoyeurs; leur maintenance est par ailleurs particulièrement intéressante, si elle se fait dans des conditions satisfaisantes.

La vraie solution pour un bac propre : vers un aquarium équilibré

Avoir un bac équilibré devrait être la préoccupation majeure de tout bon aquariophile. Avoir un bac équilibré, cela veut dire prendre en compte les besoins et les limites de chaque espèce du bac. Cela veut dire avoir une réponse adaptée à un problème donné.

Ainsi, au problème de l'apparition d'algues dans un bac déjà rôdé, la solution n'est souvent pas l'introduction d'un nouveau poisson sensé les éradiquer, mais plutôt une remise en cause de l'éclairage, de la plantation...

Dans un bac équilibré, où chaque poisson a été pensé afin de ne pas polluer plus que le nécessaire, afin de se sentir bien, et d'être maintenu dans des conditions satisfaisante, certains poissons peuvent effectivement constituer de précieux auxiliaires.
Cela n'est souvent possible que dans un bac d'assez grande dimension, dont le volume confère une certaine inertie.

Les corydoras, par exemple, sans pour autant se nourrir des déchets tombés au fond, vont remuer le moulme lorsqu'il chercheront de la nourriture. Ils remettront ainsi en suspension des particules qui pourront être reprises par le filtre. Certains poissons vont effectivement consommer des algues en petites quantités, luttant contre leur prolifération, mais sans les éradiquer.
Et tant mieux. Car si on considère des poissons qui se nourriraient effectivement d'algues, la disparition de leur source de nourriture entrainerait leur mort...

Un bac équilibré n'est pas un bac "propre" et aseptisé. C'est un bac où plantes et animaux s'épanouissent dans le domaine du raisonnable, y compris certaines espèces trop souvent considérées comme indésirables, comme les algues et les escargots. Le tout est d'éviter d'être envahi, sans pour autant éradiquer. Tout est dans le dosage, c'est une question d'équilibre...

Vrais et faux nettoyeurs

Après ce discours fort théorique, une petite liste (heureusement non exhaustive) des espèces les plus fréquemment proposées dans le commerce en tant que nettoyeurs, avec leurs qualités et leurs défauts; et une petite liste des poissons qui pourraient éventuellement constituer des éléments appréciables d'un bac équilibré, sous certaines conditions.

L'ancistrus, sous toutes ses formes, est souvent proposé comme le nettoyeur par excellence. En fait, un limivore plus qu'un alguivore. Territorial, nécessite au strict minimum un volume de 80L pour un seul individu, un minimum raisonnable étant 120-180L pour un trio; participe à l'élimination des algues en excès (sans les éradiquer); nécessite une alimentation spécifique; gros pollueur. Le cas de l'ancistrus pose à certain des problème éthiques (maintenance dans des conditions inadéquates, hybridations et tares fixées à l'origine de nouvelles formes...)

Le pléco, souvent proposé beaucoup moins cher que l'ancistrus, car son élevage est plus rentable. Meilleur alguivore, son principal inconvénient est sa taille (minimum 25 à 30 cm adulte, selon les espèces.) Gros pollueur, ne convient pas à un bac de moins de 300 L. Ne convient absolument pas au bassins!

Le gibbiceps, très similaire au pléco, il présente un patron de couleurs plus attrayant. Il est parfois vendu sous le nom de pléco. Mêmes caractéristiques que le pléco, mais beaucoup plus grand. Avec ses 60 bons centimètres, un bac inférieur à 600 L ne lui convient pas.

Les épalzéos, comme les siamensis, les labéos... On en trouve environ quatre ou cinq espèces fréquemment proposées dans le commerce. Ce sont des limivores, et accessoirement bons consommateurs d'algues, qu'il broutent fréquemment, bien qu'ils n'aient pas de ventouse. On sous-estime souvent la taille de ces espèces; il faut compter une bonne quinzaine de cm pour la plupart, et très territoriaux. Un bac de 200L sera le minimum pour eux.

Les corydoras, ainsi que les espèces apparentées, brochis et aspidoras. La plupart sont des poissons de fond (à part quelques espèces de pleine eau), et la maintenance est similaire pour les différentes espèces. Ce sont des poissons fouisseurs, qui remuent les sédiments déposés sur le fond de part leur activité de fouille incessante. Il faut garder à l'esprit qu'ils ne consomment pas les déchets, et qu'il faut donc les nourrir convenablement (comprimés et vers de vase). Attention aussi à la qualité du sol, qui risque de leur abîmer les barbillons.
Même s'ils ne nettoient pas le fond, les corydoras constituent de bons auxiliaires de nettoyage, en remettant en suspension les sédiments déposés.

Les botias, sont souvent vendus comme des "mangeurs d'escargots"; on pourrait discuter longtemps de l'importance de garde ses escargots dans son bac; effectivement, ils peuvent, comme d'autres espèces, participer à une régulation de population, mais sans envisager, encore une fois, une éradication.
Le plus gros défaut à prendre en compte lors de l'achat des botias, c'est le caractère grégaire, et surtout la taille. Tous les botias vivent en banc. Le botia macracantha, le plus souvent vendu en animalerie, atteint 25 centimètres pour les vieux mâles. Au minimum, on consacrera un bac de 250L à un groupe de quatre ou cinq...
Il existe d'autres espèces, plus petites, comme le striata, ou le lohachata, relativement fréquents, qui pourraient au minimum se satisfaire de bacs de 120 ou 180L...
Enfin,assez cher, et peu courant, garder en tête le botia nain, Botia sidthimunki, très agréable, et pour lequel on pourra envisager des bacs à partir de 80L.


A l'inverse, certaines espèces moins connues présentent des qualités qui peuvent leur valoir d'être accessoirement proposées comme "nettoyeurs" :

les otocinclus font partie des quelques vraies espèces réellement alguivores, ce qui leur vaut tout naturellement d'être proposées comme "nettoyeurs de vitres"; de plus, leur petite taille est argument de vente pour les petits bac. Si proposer de vraies espèces alguivores en tant que nettoyeurs est tout à l'honneur du vendeur, il faut cependant savoir que cela ne fait pas tout.
Les otos sont des poissons à la maintenance très délicate. Particulièrement sensibles à la pollution, ils ne pourront être introduits que dans des bacs bien rôdés, en eau depuis longtemps, et présentant une quantité d'algues non négligeable.
Un point à ne surtout pas négliger : tous les otocinclus sont des poissons grégaires qui DOIVENT VIVRE EN BANC!!!
Prévoir d'acheter le banc en une seule fois, d'une part pour faciliter l'acclimatation, et d'autre part parce que les otocinclus sont des espèces difficiles à identifier : il est peu probable que le vendeur puisse être réellement sûr du nom de l'espèce proposée, et encore plus improbable de pouvoir retrouver ultérieurement exactement la même espèce.
Les otocinclus présentent de nombreuses espèces, dont certaines au patron de coloration très attractive.
Il faut prévoir au minimum un volume de 60 ou 80L pour les Otocinclus, Parotocinclus ou Nanoptopoma, et à partir de 120L pour les Hypoptopoma, plus délicats...

Et les invertébrés?

On l'a vu, quelques espèces, en dépit des a priori, pourraient cependant constituer des auxiliaires de nettoyage acceptables, pour peu qu'on leur consacre un volume tout de même relativement important. Devant ce constat, certains aquariophiles ont cherché leurs auxiliaires de nettoyage dans des espèces autres que les poissons et se sont tournés vers les invertébrés. On a tous en tête les mini-bacs de Takeshi Amano, et ses "crevettes nettoyeuses", les Caridina japonica, depuis surnommées par ailleurs "crevettes Amano"...
Le hobby des invertébrés d'eau douce est en plein boom, et les nouvelles espèces de crevettes, d'écrevisse, et d'escargots, se developpent très rapidement.
Les escargots, autrefois considérés comme des nuisibles disgracieux à éradiquer, ont notamment vu leur cote de popularité remonter, puisque non seulement des espèces se sont vues élevées et commercialisées de par des critères esthétiques, mais mêmes les hôtes habituels de nos bacs, physes, malais et planorbe ont vu leur statut reconsidéré, et la plupart des aquariophiles les acceptent dans leur bacs et leur reconnaissent aujourd'hui leur utilité. Prions pour qu'un jour les algues connaissent ce même sort, et qu'on cherche plus à les comprendre et les réguler qu'à les faire disparaître systématiquement.

Les invertébrés comptent un bon nombres d'espèces herbivores ou alguivores (crevettes et écrevisses), détritivores ou omnivores (escargots...), ou encore charognardes (crabes, écrevisses), par ailleurs compatibles avec l'aquarium, et qui peuvent donc en constituer des éléments appréciables...
Il faut garder à l'esprit que, comme les poissons, ces animaux ne s'épanouiront que dans un bac prévu pour eux, et ne peuvent se satisfaire de seulement "faire le ménage".

La batterie d'espèces et de variétés aujourd'hui disponibles en aquariophilie offre le choix sur de nombreux animaux qui peuvent, par ailleurs, rendre de menus services à l'aquariophile dans ce qu'il considère comme l'entretien du bac. Ces menus services, en fait, ne sont que le reflet de l'intégration à un système complexe d'interactions, qui tend à équilibrer l'aquarium. En dépit de tout ce qu'un animal peut faire économiser à l'aquariophile comme temps et comme travail, une espèce ne devrait jamais être choisie qu'en considération de ses besoins, et après avoir réfléchi au problème de sa maintenance. Le jour où chacun saura réfléchir ses problèmes en terme d'équilibre ou de déséquilibre de l'aquarium, plutôt qu'en problématique et remédiation, l'aquariophilie aura fait un grand pas...
Source : http://www.loricarides.fr/articles-reportages-f46/une-idee-recue-des-poissons-nettoyeurs-en-aquarium-t524.html


__________________________________________________

2 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Mer 26 Mai 2010 - 21:09

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Je vous laisse la place concernant les préjugés vu et entendu.
Merci de votre participation.

Eric


__________________________________________________

3 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Mer 26 Mai 2010 - 21:51

thierry

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Magnifique cet article de Fraf, criant de vérité,

et vraiment complet, à diffusé sans modération.


__________________________________________________
« Le voyageur doit frapper à toutes les portes avant de parvenir à la sienne » (Rabindranath Tagore)

4 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Mer 26 Mai 2010 - 21:56

Guillaume

avatar
webmaster
webmaster
euh, tu as a fait une faute dans le titre Razz

sinon concernant le sujet, je n'ai jamais eu réellement de soucis, depuis que je fait de l'aquario j'ai toujours eu affaire avec le même vendeur qui est de très bon conseil et ne vend pas n'importe pour n'importe quel bac,
par contre, il y a une question qui revient beaucoup que je dis que je fais de l'aquario : "t'as des nettoyeurs ?"

5 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Mer 26 Mai 2010 - 22:05

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Merci Thierry et Guillaume



Dernière édition par eric le Mer 26 Mai 2010 - 22:07, édité 1 fois (Raison : faute corrigé)


__________________________________________________

6 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Mer 26 Mai 2010 - 22:15

Guillaume

avatar
webmaster
webmaster
ah j'oubliais, super ton article

7 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 27 Mai 2010 - 0:15

david80

avatar
Membre du forum
Membre du forum
ERIC

c est vrai que dans les grandes enseignes on entant toujours :
le client :je voudrais des laveur de vitres svp
le vendeur: oui bien sur ,je vous en mets combien
le client : 2 et mettais moi aussi un nettoyeur de fonds
le vendeur : vous en voulez combien
le client : heuuu je ne sais pas 1 ça me suffit .


Le seul vrai poisson que je connais qui nettoie les vitres, s'appelle : (réponse selon mon humeur)


1) Aimantus Avitrus
2) Bibi

moi je dit : a quand les poissons qui font les changement d eau tous seule .

http://www.atc-am.fr

8 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 27 Mai 2010 - 8:47

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Merci David.

J'adore l'aimantus avitrus, il faut faire attention il a tendance a rayer.
alamus est plus paisible dans le bac


__________________________________________________

9 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 27 Mai 2010 - 13:30

esiol

avatar
Conseiller
Conseiller
ton article est parfait j'ai envie de l'imprimer et de le donner aux personnes qui me parleront de nettoyeur la prochaine fois....cette situation me hérisse le dos
Evil or Very Mad

perso jai la reponse C,
celle qui est en place chez moi:

C:la brossadentus etfrotus

j'ai pas trouvé mieux mais il est vrai que jn'ai que de petits aqua cheers

10 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 27 Mai 2010 - 14:01

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
eric a écrit:
Je vous laisse la place concernant les préjugés vu et entendu.
Et il y en a !!
Merci de votre participation.

Eric


__________________________________________________

11 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 27 Mai 2010 - 14:20

altum

avatar
Membre très actif du forum
Membre très actif du forum
tres bon article en effet et il faudrait le diffuser a des vendeurs incompetents et a des gens qui se lancent dans l'aquariophilie pour leur apprendre les bases de ces poissons

12 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Mer 16 Juin 2010 - 13:32

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
eric a écrit:
Je vous laisse la place concernant les préjugés vu et entendu.
Et il y en a !!
Merci de votre participation.


Eric


__________________________________________________

13 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 13:19

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Vu sur le bon coin :

URGENT Poisson lave glace 20 cm
Prix : 10 €
Ville : 25400 Exincourt
Tatoué : Non Vacciné : Non Pucé : Non

j'ai acheté un lave glace 25 euros de taille de 15 cm aujourdh'ui je le revend a une taille de 20 cm environ pour 10 euros car malheureusement j'ai un poisson qui s'attaque a lui comme vous pouvez le constater sur les photos. je l'ai mis dans un seau pour le moment en espèrant qu'il partira au plus vite dans un aquarium pour son bien. téléphoner pour un rendez vous plus rapide...
http://www.leboncoin.fr/animaux/122080446.htm?ca=10_s
si vous voulez voir ce pauvre poisson...........


__________________________________________________

14 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 13:20

altum

avatar
Membre très actif du forum
Membre très actif du forum

15 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 13:49

Michel

avatar
Membre très actif du forum
Membre très actif du forum
eric a écrit:Vu sur le bon coin :

URGENT Poisson lave glace 20 cm
Prix : 10 €
Ville : 25400 Exincourt !!!

c'est juste a coté de chez nous ! affraid
Le mieux est de le ramener dans une animalerie, un seau Evil or Very Mad

Lave glace ? study study study

16 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 14:01

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
je lui ai répondu gentiment que le lave glace a disparu de nos eaux et que maintenant il faut plutot maintenir epongus et huiledecoudus


__________________________________________________

17 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 14:06

thierry

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Eric, petit moqueur!!!


__________________________________________________
« Le voyageur doit frapper à toutes les portes avant de parvenir à la sienne » (Rabindranath Tagore)

18 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 18:26

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Pour pousser le vise voici la réponse de la personne.

oui et cela s"apelle aussi un lave vitre pour aller beaucoups plus on dit lave vitre dans un magasin de poissons et il save tout de suite ske c ! mais je suis pas la pour débattre sur la race du poisson ! je préfère lui sauver la vie que le laisser ce faire manger mais merci tout de même de l'info. En tou cas des incompétent il doi y en avoir vous êtes le 2 ieme a me dire le nom mais vous me dite tout les 2 diéfférente chose comme sur sa taille maximal par exemple. je ne suis pas ecperte en poissons et je ne veux pas le devenir se sont pas mes poissons mais ceux de mon conjoint chacun sont hobie. coordialement isabelle


__________________________________________________

19 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 21:31

papi39

avatar
Membre du club
Membre du club
Bonsoir, Eric et tous
moi aussi j'en suis revenu....!!!encore aujourd'hui comme je te l'ai dit "Eric" bien gentil mais pas c.......finalement je crois que je vais faire un stand bail pour un moment..
amitiée à tous,j'ai toujours été cooll et je le resterais..!!
le glups

20 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 24 Juin 2010 - 21:37

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Bonsoir Patrice, un membre du forum n'a pas été sympathique avec toi et dans le genre foutage de g....e il y a pas mieux...
Faire déplacer des personnes ainsi, un instant il est là et tout a coup.... aprés un aller retour sur Dole, apprendre que tout compte fais il y étais pas
J'espère que tu auras au moins des excuses.
Bonne soirée Patrice


__________________________________________________

21 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Ven 25 Juin 2010 - 0:56

esiol

avatar
Conseiller
Conseiller
euh je decouvre le topic donc je reagis a la fois pour ce pauvre poisson, je trouve que la nana est vraiment grrrrrrr un minimum aurrait ete correct mais meme pas cest meme pas surprenant cest de plus en plus courant....

pour Patrice, je m'excuse sa resulte d'une incomprehension je suis navrée j'étais bien a la maison mais affairée je ne l'ai pas entendu promis je me frais pardonner jsuis désolée mais je ne crois pas avoir étée désagréable ou tout autres choses de ce style???si cest le cas j'en suis profondément désolée Embarassed

22 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Ven 25 Juin 2010 - 17:49

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
Francis, si tu le permet, je n'effacerai pas le message de Patrice.
Ces derniers jours on a parlé d'amitiés, de solidarité et d'entraide entre les membres du forum et on est face a un malentendu bien désagréable pour notre ami.
Inutile de polémiquer avec des posts et des posts, Patrice a du régler le stupide malentendu.


__________________________________________________

23 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 15 Juil 2010 - 10:12

Eric

avatar
Membre du club
Membre du club
et une annonce bien scandaleuse de plus.
Prix : 30 € Ville : 90300 Valdoie
AQUARIUM 2 ANS +FILTRE UN AN +CAILLOU DECORATION POSS. ACHAT SEPARE
http://www.leboncoin.fr/animaux/113953123.htm?ca=10_s
Je post la photo avant qu'elle ne disparaisse.
Vous remarquerez que la personne n'a pas hésité a photographier son """"aquarium""" avec un poisson mort qui me semble etre une carpe koi


__________________________________________________

24 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 15 Juil 2010 - 15:33

altum

avatar
Membre très actif du forum
Membre très actif du forum
:jgsd: :jgsd: :jgsd: :jgsd: voila ce que je pense de ces gens la

25 Re: Les préjugés de l'aquariophilie le Jeu 15 Juil 2010 - 18:06

Michel

avatar
Membre très actif du forum
Membre très actif du forum

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum